Bienvenue

Micheline Claudel, épouse de André Faliguerho, vosgienne née en 1942, a concilié sa passion des enfants dans son métier d'institutrice, et celle des rencontres et de l'écriture dans trois décennies de correspondante de L'Est Républicain.
A la retraite, elle poursuit ses activités préférées en rédigeant le fruit de multiples rencontres avec des témoins d'une époque où douleurs et espoirs se mêlèrent.

Dédicaces

  • Les 10 et 11 mars 2018 à la Maison pour Tous de Darney
     
  • Le 18 mars 2018 de 10 heures à 18 heures à Lemainville (Meurthe et Moselle)
     
  • Le 2 avril 2018 au Village du Livre de Fontenoy-la-Joute (Meurthe et Moselle)
     

Commander les livres :
Jean de Bedous un héros ordinaire : 17,50 €
Le monde de Biscotte : 12,00 €
La Forcola : 15,00 €
Gilles et Astrid : 23,00 €
Les contes de la baleine : 20,00 €

disponibles chez les auteurs :
A et M Faliguerho :
03 29 24 76 43
07 68 33 44 63
21 route du Haut-du-Tôt
88120 VAGNEY

Biographie

L'auteure se raconte...

Née dans une vieille ferme des hauts de Fresse-sur-Moselle, de parents ouvriers-paysans, j'ai eu la chance qu'ils envisagent pour moi le métier d'institutrice dont je rêvais depuis que j'avais vu ma maîtresse de CP, à ma première rentrée scolaire, porter une blouse blanche et écrire à l'encre rouge.
Mes motivations ont bien sûr évolué, j'aimais l'école, j'aimais les enfants. L'Ecole Normale, gratuite, m'a permis d'aboutir à ce métier, que je considère toujours comme le plus beau. Monitrice de colonie de vacances, responsable d'encadrement dans les Eclaireurs de France m'ont donné l'envie d'être à l'écoute et de m'occuper des autres. C'est sans doute pour cela, qu'en mes temps libres, j'ai aimé collaborer à L'Est Républicain en tant que correspondante. A rencontrer foule de gens passionnés par leurs clubs, leurs associations, leur rôle municipal, j'ai découvert une France riche d'individus simples et magnifiques. Je me régalais à faire le portrait de la grand-mère divulguant sa recette de la tourte aux grenouilles, du pêcheur atterré par une pollution dévastatrice, du vétéran de football qui entraînait des poussins...

De mon mariage avec un "maître d'école", trois filles sont nées. Le temps de la petite enfance a filé avec ses bonheurs quotidiens, ses vacances familiales en camping ... sauvage (ça ne peut plus guère se pratiquer!). Brevet des collèges, baccalauréat, choix d'un métier (sage-femme, infirmière, attachée territoriale)... Des amoureux se pointent... Mariages. Me voilà grand-mère de sept petits-enfants qui ont de 10 à 19 ans !

La retraite ? C'est la peur du vide ! Alors, la maison est toujours pleine de jeunesse, quand les vacances arrivent. Je m'implique ailleurs, en particulier dans une association locale de réinsertion d'adultes handicapés et exclus de l'emploi. Le hasard fait que je promets d'écrire à une famille le récit du frère mort à la guerre, près de chez moi. Après trente ans de correspondance de presse, le virus des rencontres humaines simples et enrichissantes ne m'a pas quitté. Le fruit en est ce livre, "Jean de Bedous" qui m'a permis à la fois d'emmener les petits-enfants dans les Pyrénées, et de recueillir des témoignages d'un passé qui fut difficile pour tous, et qu'il ne faut pas oublier... Là encore, je pense aux jeunes qui sont l'avenir de la France.

Favoris...

Télévision : Thalassa, documentaires et reportages de voyages et de rencontres.

Films : récemment "Fleur du Désert", "La Rafle", passé "Le Temps des Gitans".

Littérature : "Je vous écris d'Epinal" de Jeanne Cressanges.
"Méchamment dimanche" de Pierre Pelot.
"Un peu d'ombre sera la réponse" Richard Rognet.

Activités : j'aime cependant tout lire, écrire, voyager en camping-car, randonner, l'aquarelle pour vider la tête, les rencontres chaleureuses de toutes couleurs, et les grosses réunions familiales.

Musique : Mozart.
"A Toi et à Ceux" Dan Ar Braz.
"Ah que l'Hiver !" Gilles Vigneault.
"Le Reste du Temps" Francis Cabrel.
"La Geste de Sarajevo" Tri Yann.
"La Lettre" Renan Luce.
"Les Ours du Scorff".
La chanson française passée et actuelle et toutes les musiques traditionnelles du monde (surtout celtique !).

Je soutiens : ICRA international (peuples autochtones)
AITHEX (réinsertion adultes en difficultés)
Le jumelage La Bresse-Ménaka (Mali)

Jean de Bedous

Un héros ordinaire - Du Val d’Aspe aux Vosges, 1943-1944

Editions L’Harmattan,
Collection Graveurs de mémoire 2010
ISBN 978-2-296-11543-9

« - D'où es-tu ?
- De Bedous, dans la vallée d'Aspe.
- Et moi, d'Arras en Lavedan, c'est de l'autre côté de Lourdes, par rapport à ta vallée ! Bienvenue, mon gars ! Pourquoi es-tu là ?
- Je me suis enfui pour m'enrôler dans l'armée française, je ne supportais plus la présence des Allemands chez nous. J'ai suivi deux copains qui étaient requis STO, mais moi je n'avais pas encore l'âge. Mes parents n'étaient pas au courant de mes intentions. »
François Gerbet apprécie la jeunesse et l'enthousiasme de celui qui sera un bon compagnon de route : « On discutait pendant des heures... La milice, la police, l'enrôlement par la force des choses... Débarquer en France, se battre, être blessé ou tué. Jean Agnès ne voyait pas les choses avec le même réalisme. Il était jeune, bouillant, joyeux compagnon, généreux, mais ne réalisait pas que c'était en fait la guerre, impitoyable. Moi j'étais plutôt pessimiste, car la situation était angoissante. »

«Courageux, certes, quand, en octobre 1943, ne supportant plus l'occupation étrangère, Jean Agnès abandonne les siens pour passer en Espagne. Mais en plus, aussi beau que sage.... Tout au long de son aventureux périple, sans le vouloir, sans le savoir, combien de filles a-t-il laissées en larmes?... Le fantôme de Jean Agnès est venu surprendre Micheline Faliguerho (l'auteure du livre) par ces hasards de la vie qui parfois la bouleverse. C'est une rencontre de Romarimontains (habitants de Remiremont, dans les Vosges) avec Alain, le frère de Jean, et sa compagne, venus en quête de souvenirs de leur disparu, qu'en tant que journaliste, elle est appelée à la rescousse.
Et voilà notre Micheline partie à son tour sur les traces du «bon gamin» comme on dit ici. C'est à une double épopée qu'elle nous convie: celle de Jean et la sienne. La quête des souvenirs l'amène à rencontrer des témoins, des Pyrénées au Rhin, en passant par les Hautes-Vosges.

On ne peut qu'être touché, ému, par ce récit qui prend des chemins de traverse pour nous raconter des temps difficiles, que les jeunes générations ne connaissent pas, dans ce quotidien tellement humain. ...
La longue quête de Micheline nous amène au coeur de la guerre dans les Hautes-Vosges avec les Spahis. Mais nous assistons aussi aux tragiques événements qui touchèrent les civils pris entre la résistance de l'armée allemande, les bombardements alliés, essayant d'aider les maquisards, de trouver de la nourriture, des abris, de protéger leur bétail, alors que leurs fermes brûlent, qu'il faut soigner les blessés, enterrer les morts.
Et autour de la mort de Jean Agnès, elle réunit tous les témoignages, patiemment cueillis, comme une immense gerbe de fleurs.
Un livre écrit d'un style limpide où bat un coeur...»

EXTRAIT de la préface de Jeanne Cressanges.

Le Monde de Biscotte

Nouvelle édition
ISBN 978-2-9555200-5-5

Dans ses voyages, en France ou ailleurs, l'auteure du "Monde de Biscotte", Micheline Faliguerho, garde le souvenir de rencontres exceptionnelles de richesse humaine. Ce sont toujours les gens simples qu'elle aborde. Un regard de sympathie échangé, et le dialogue peut s'installer. Elle s'imprègne de leur personnalité, dans leur milieu de vie. ... Les Vosges, les Pyrénées, le Beaujolais, le Viêt Nam... Bavards ou longs à se livrer, blancs ou différents de peau, catholiques, musulmans, bouddhistes ou athées, ils se retrouvent tous avec beaucoup de chaleur humaine dans ce livre, refuge pacifique d'une Humanité diverse et qui peut cohabiter.

La Forcola

ISBN 978-2-9555200-0-0

Les Vosges, au sein de la région Lorraine, ont vu depuis deux siècles arriver en nombre des Italiens à la recherche de travail. Démunis de tout, ils s'embauchaient chez qui voulait bien leur donner un emploi. Maçons, tailleurs de pierre, ouvriers textile… Ils travaillaient dur, logeaient dans ce qu'on leur offrait, fermes abandonnées, cités vétustes, pour supporter le climat, finissaient par faire venir en France leur famille, leur amour et demandaient enfin qu'on leur attribue la nationalité française. Survie prodigieuse ? C'était sans compter la guerre, les guerres.
Sous forme de roman, l'auteure retrace le vécu de ces immigrés dont les descendants ont bien voulu apporter leurs témoignages. Pas facile en effet pour eux de raviver des souvenirs terribles d'où peuvent ressurgir des faits explosifs qu'ils ne veulent pas rallumer.
Cet ouvrage est un hommage à ceux qui ont beaucoup apporté à la France, et qui ne savent que dire : «La France nous a tout donné !»

Gilles et Astrid Passions et labeurs

ISBN 978-2-9555200-2-4

Sa maman était fille d’une famille d’émigrés italiens connus et riches.
Gilles a épousé Astrid, fille d’ouvriers.
Le facteur fut le complice non informé de leur amour : la camarade qu’elle était dans leur village à son départ lui a écrit pendant les vingt-huit mois de son service militaire en Algérie. Ils échangèrent leur premier baiser à son retour.

Il était boulanger-pâtissier.
Enfant, elle rêvait d’être vendeuse.
Ils développèrent leur commerce par un travail surhumain et de telle qualité qu’ils éliminèrent les concurrents. Mais le couple se donna aussi à fond dans l’animation de leur village, et dans celle des associations que Gilles créa : Anciens d’A.F.N., société des Fêtes, jumelage avec le village d’origine des ancêtres italiens, en Lombardie.

Personnage que rien ne freinait, Gilles a bientôt été connu dans toute sa région, sollicité comme animateur, organisateur de loisirs. Il jouissait d’un charisme extraordinaire.
Astrid avait épousé l’homme, elle épousa ses passions.

Voici la biographie de ce couple toujours amoureux qu’on ne rencontre qu’une fois au cours de six décennies.
Une biographie-cadeau de l’une des quatre enfants que Gilles et Astrid ont élevés dans leur goût du travail et leurs convictions profondes.

Les contes de la baleine

ISBN 978-2-8555200-3-1
Aux parents

Pendant longtemps, j'ai gardé précieusement les mots préférés que m’avaient donnés mes sept petits-enfants lorsque chacun était âgé de 4 à 6 ans. Un jour, j'ai décidé que j'allais par jeu les faire entrer dans des histoires imaginaires, des histoires dans lesquelles la nature, qu’ils adoraient tous, aurait la première place, avec ses forêts, ses animaux sauvages, ses ruisseaux et ses lacs à poissons.
Ils appelaient la baleine ce rocher de granit affleurant la montagne du Dédé, leur papi, lieu privilégié de leurs palabres.
Ce livre s'adresse aux enfants dès 6 ans (avec aide) avides de découvertes.
A leur offrir avec du papier à dessin, des crayons de couleurs, des feutres ou des peintures, en complément du dictionnaire ou de l'ordinateur...

A mes amis petits lecteurs

Je n'ai pas pu mettre dans ce livre les images de tous les animaux, tous les paysages qui sont dans mes histoires. Avec l'aide d'un grand, recherche tout ce que tu ne connais pas.
Dessine, colorie… C'est apprendre en s'amusant.
Si tu en as envie, envoie-moi un dessin de ton histoire préférée et peut-être tes mots préférés. Je te répondrai.

Nous contacter

Contact Details

  • A et M Faliguerho :
    03 29 24 76 43
    07 68 33 44 63
    21 route du Haut-du-Tôt
    88120 VAGNEY

  • Rejoignez-moi sur Facebook
  • Envoyez-moi un email direct.
  • Le site d'André, c'est par là